Archives de Catégorie: Uncategorized

Nous venons de passer 3jours dans une ferme a Banda, la premiere interview est enfin realisee.

La mise a jour du site est difficile : les connexions sont rares, les ports USB ne sont pas fonctionnels et pour finir les claviers ne sont pas les memes…

Nous en sommes desolees, nous ne pourrons poster des articles qu’a la fin du mois. Nous nous rendons aujourd’hui dans d’autres fermes. A notre arrivee a Delhi, nous completerons le site d’articles et bien sur de photos.

Publicités

Agroécologie, Késako?

C’est d’abord un courant de recherche qui vise à appliquer les principes de l’écologie aux domaines de l’agriculture et de l’alimentation. Elle regroupe un ensemble de pratiques et est à l’origine d’un mouvement social prônant une agriculture durable.
Dans les années 1980, des chercheurs américains dénoncent la modernisation de l’agriculture et le modèle qu’elle transmet dans les pays du Tiers-monde : la révolution verte(mécanisation, usage massif des engrais chimiques). Ils intègrent dans leur réflexion le développement des pays du Sud : un développement local appuyé sur des ressources locales et visant à assurer l’autonomie alimentaire des populations.
L’agroécologie propose l’usage intensif de ressources renouvelables (soleil, sol, eau, matière organique), le maintien de la diversité génétique et la complémentarité entre les activités : culture-élevage, culture-forêt, etc.
Elle se présente comme l’une des voies pour parvenir à nourrir l’ensemble des habitants de la planète.

GEM_corn

Les principes historiques
→ permettre le recyclage de la biomasse, optimiser la disponibilités des nutriments
→ garantir la qualité du sol en gérant son activité biologique et la matière organique
→ minimiser les pertes de ressources par le biais d’une gestion optimisée du système
→ favoriser la biodiversité
→ permettre les interactions et les synergies biologiques bénéfiques.
→ valoriser l’ensemble pour assurer l’autonomie et la souveraineté alimentaire

Elle n’a pas vocation de définir des pratiques universelles. Elle s’adapte au cas par cas, selon les capacité d’assimilation, de production et de résilience du système. Cela exige une approche multiple, à la fois historique, sociologique et anthropologique, mais aussi une analyse des flux de matières et d‘énergie.

Pour approfondir le sujet, nous vous proposons quelques références :

O. DE SCHUTTER – Agroécologie et droit à l’alimentation, Rapport présenté à la 16ème session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU [A/HRC/16/49], 8 mars 2011

S. PEREZ-VICTORIA, E. SEVILLA GUZMAN – Petit précis d’agroécologie, Nourriture, autonomie, paysannerie, colloque d’Albi, 2008

D. VAN DAM, M. STREITH, J. NIZET, P. STASSART – L’Agroécologie :  Entre pratiques et sciences sociales, Ed. Éducagri, 2012

Tagué