Archives de Tag: statut des femmes

Le statut de la femme hindoue

Le décès de cette adolescente, victime d’un viol collectif à New Delhi, a déclenché une vive émotion dans tout le pays. Cet événement, qui n’est pas isolé, relance la question sur le droit et la place des femmes dans la société indienne. Dans ce pays patriarcal, aux hiérarchies sociales particulières (système de castes), le statut de femme laisse encore à désirer.
Nous nous sentons évidemment concernées par ce sujet, et notre entourage nous le rappelle régulièrement, nous les trois jeunes occidentales…

Voici donc un petit aperçu historique du statut des femmes en Inde.

La place de la femme dans la société indienne selon l’hindouisme est à la fois subordonnée et centrale. D’après les lois de Manu (les plus anciens textes de la tradition hindoue), la femme indienne se définit toute sa vie par rapport à un homme : durant son enfance elle dépend de son père. Puis une fois mariée, elle dépend de son mari, son mari étant mort, de ses fils. Une femme hindoue ne doit jamais rien faire suivant sa propre volonté. Son accomplissement passe par la maternité. La mère incarne une véritable fonction sacrée en donnant la vie et en nourrissant les siens.
femmes

Et pourtant, la condition féminine n’a pas toujours était ainsi:

Au cours de l’Antiquité, la femme indienne avait un statut social égal voir même supérieur à l’homme. Elle avait librement accès à l’éducation, sans limite thématique.
A partir du Vie siècle, avec l’invasion musulmane et le durcissement du système des castes, la liberté d’action féminine se dégrada ; non pas à cause des enseignements hindouistes ou de l’Islam, mais plutôt à cause de l’ignorance et des préjugés sexistes des chefs religieux de ces deux confessions, qui ont contribué à l’imposer.
Toutefois, le développement du jaïnisme (religion prônant la non-violence) a permis de souligner les injustices faites aux femmes et une revalorisation de leur statut. Mais la société patriarcale traditionnelle a vite repris le dessus!
Au XIXème siècle, suite à la présence européenne sur le territoire indien, un lent mouvement de contestation non-violente et de réformes sociales et religieuses s’entama : des réformateurs comme Mahatma Gandhi ont lutté, entre autre, contre des pratiques imposées aux femmes et ont rétablit le droit à l’éducation. Progressivement, les femmes ont retrouvé un espoir de liberté, d’accès à la pratique d’un métier en relation avec leurs études et une meilleure affirmation de leur identité
Afin d’améliorer le sort des femmes, des gouvernements régionaux, des associations indiennes et internationales se multiplient aujourd’hui et luttent avec force et courage sur le terrain.

Publicités
Tagué ,